5 C
Obernai
5.4 C
Molsheim
4.9 C
Erstein
mercredi 1 février 2023
AccueilSPORTSGymnastiqueGymnastique - Aline Friess, avant le Monde

Gymnastique – Aline Friess, avant le Monde

Jeune gymnaste âgée de seulement 19 ans et originaire de Meistratzheim, Aline Friess fait de la gymnastique depuis son plus jeune âge au club d’Obernai. En août dernier, la jeune championne du pôle France a remporté sa première médaille européenne à Munich.

Tout a commencé à six ans lorsqu’elle a pris sa première licence de gymnastique au SR Obernai. Passée par différents entraîneurs, elle a tout de suite surpris avec son niveau. Mélanie, secrétaire, entraîneur et juge à Obernai, se souvient : « Lorsqu’un club détecte une gymnaste qui sort du lot en termes de morphologie, de caractère et de niveau, il doit lui faire passer des tests régulièrement. C’est ce qu’on a fait avec Aline ».

Par la suite, elle a rejoint l’équipe d’Alsace et participé à des étapes nationales. À douze ans seulement, elle intègre le Pôle France de Saint-Étienne, tout en restant licenciée dans son club d’origine. « C’est comme Clairefontaine pour le football. Elle s’entraîne aux côtés d’autres athlètes français, participe à des épreuves nationales, mais défend les couleurs de son club lors des compétitions par équipe », précise Mélanie.

Le travail et la consécration

En 2021, Aline est sélectionnée pour les Jeux olympiques de Tokyo. Là-bas, elle termine sixième lors d’une épreuve par équipe. En août dernier, elle participe au Championnat d’Europe de gymnastique artistique féminine de Munich et c’est la consécration : médaille de bronze au saut à cheval. « J’étais vraiment contente d’accéder à cette finale et de recevoir cette première récompense européenne », confie-t-elle.

Le week-end du 24-25 septembre, l’athlète d’Obernai était à Paris pour les Internationaux de France : « C’était vraiment une compétition pas comme les autres. Il y avait beaucoup de public, tout le monde était à fond derrière les Français. Je pense que c’était la plus belle compétition de ma vie. J’ai terminé sixième aux barres asymétriques ».

Fin octobre, elle participera aux Championnats du monde, à Liverpool. Mais la jeune championne d’Obernai pense déjà aux Jeux olympiques de Paris : « Ils se dérouleront dans la même salle que les Internationaux de France. Vu l’ambiance, ça me donne encore plus envie d’y être », conclut Aline Friess. En attendant, son « fan club» comme dirait Mélanie, attend de voir ce que leur championne locale leur réserve pour la suite.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

X