jeudi 25 avril 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceUn Haut-Rhinois en lice pour les César

Un Haut-Rhinois en lice pour les César

Sa nomination était souhaitée. « Dans tous les cas, on l’espérait parce qu’on était content de notre travail », affirme Cyrille Bonjean. Au sein de la société MPC, c’est lui qui a supervisé (avec Bruno Sommier et Jean-Louis Autret) les effets visuels du film Le Règne animal, le plus nommé aux César, dans douze catégories.

Le long métrage a déjà été récompensé le 31 janvier dernier aux Pids, le festival des effets spéciaux et au Festival du film fantastique de Sitges en Catalogne, en 2023. À chaque fois les jurys ont été impressionnés par les mutations d’humains en animaux qui apparaissent à l’écran plus vraies que nature. Plus d’un an et demi de travail a été nécessaire à Cyrille Bonjean et son équipe pour parvenir à ce résultat. C’est la créature de Fix, l’homme oiseau, qui lui a donné le plus de fil à retordre. « Les ailes, c’est déjà compliqué à réaliser. Mais là en plus elles n’étaient pas fixées dans le dos de l’acteur, elles partaient directement de ses bras, donc il fallait être raccord avec les bras et les muscles. Et puis il y a beaucoup de plans en mouvement, ce qui rend très complexes nos VFX (visual effects) », témoigne-t-il.

Le Règne animal, est nommé dans douze catégories aux César. /©Dr

Hybridation des technologies

En tant que superviseur VFX, Cyrille Bonjean est intervenu dès le scénario pour discuter de ce qu’il était possible de faire ou non. Après une première version du film, le réalisateur a simplifié quelques séquences et certaines créatures sont moins présentes. « Mais cela ne dénaturait pas son histoire. »

Plusieurs techniques de truquage ont été utilisées sur ce film : des techniques dites en direct de SFX (special effects) et de maquillage avec notamment de vraies ailes installées sur les bras, et les VFX c’est-à-dire des images créées en numérique. Selon les séquences, ces technologies ont été mélangées. « Un film tel que celui-ci ne pourrait pas se faire sans MFX et VFX », souligne Cyrille Bonjean.

Alors il est satisfait que l’Académie des César récompense enfin le travail des superviseurs VFX. Jusqu’en 2022, cette catégorie n’existait pas. « Alors que c’est la France qui a inventé les effets spéciaux ! » rappelle-t-il.


 

L’info en plus

Cyrille Bonjean a contribué à près de 90 films, de la comédie au thriller, aussi bien pour des productions françaises qu’internationales : Un long dimanche de Fiançailles, Lord of War, Secret Defense, Harry Potter et Les Reliques de la Mort, La Vie d’Adèle, 3 jours max, plusieurs Astérix, etc.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES