12.6 C
Obernai
12 C
Molsheim
13.5 C
Erstein
dimanche 14 avril 2024
AccueilCHRONIQUESLes regards de SimoneManon Zinck, l’alsacien est son métier

Manon Zinck, l’alsacien est son métier

Manon Zinck, mignonne comme un cœur avec sa petite coiffe bleue, est intervenante en alsacien. Elle propose ses animations dans les écoles et lors de fêtes ou d’évènements.

D’où vous vient cette passion pour l’alsacien ?

Manon Zinck : L’alsacien est ma langue maternelle. Je l’ai appris avec mes parents à Gundershoffen. En entrant à l’école, je ne savais que l’alsacien. Je le parlais aussi avec mes grands-parents qui vivaient à Mertzwiller. Et puis, à 11 ans, Serge Rickling m’a proposé de jouer au théâtre alsacien de Reichshoffen-Nehwiller. J’ai joué pendant plusieurs années et j’ai écrit une première pièce en 2019 qui s’appelle Unwetter bi Luftibus Airline. J’ai également écrit des sketchs pour les jeunes. J’ai passé un an aux États-Unis et l’Alsace m’a manqué. Je me suis rendu compte à quel point notre région avait une âme et une identité.

Vous avez d’abord été enseignante ?

MZ : Oui, après une licence d’allemand à Strasbourg et un master Éducation, je suis devenue professeure des écoles en classe bilingue. C’est là que j’ai inventé une mascotte pour mes élèves qui s’appelle « Hafele » (c’est-à-dire le petit pot). Il avait perdu son couvercle et « Storichele », la petite cigogne, l’a aidé à le retrouver avec les enfants. Serge Rieger nous a d’ailleurs composé une chanson.

La conteuse Christine Fischbach qui a pris Manon Zinck sous son aile au salon du livre 2023. / ©S.Morgenthaler

Serge Rieger fut important dans votre vie ?

MZ : Oui, et il l’est toujours. Nous nous sommes rencontrés quand j’étais professeure des écoles à Betschdorf. Il chantait avec mes élèves en alsacien. Quand je lui ai parlé de Hafele et Storichele et du Deckele perdu, il nous a alors composé la chanson De Hàfe hett kenn Deckel meh. Il a continué à intervenir dans mes classes pour chanter en alsacien, et il m’a soutenue quand j’ai voulu m’investir davantage pour l’alsacien. C’est aussi Serge qui m’a présentée à Christine Fischbach, la conteuse, qui est également devenue une amie et un soutien depuis que je me suis lancée à fond dans l’alsacien. Je les appelle tous les deux mini zwei Schùtzangel (mes deux anges gardiens).

Christine Fischbach vous a prise sous son aile ?

MZ : Oui. Elle m’a proposé de reprendre ses ateliers d’alsacien pour les écoles de la Communauté de communes de la Basse-Zorn. J’ai donc créé mon autoentreprise pour répondre à cette demande. Les choses ont pris de l’ampleur. J’ai décidé d’arrêter ma carrière d’enseignante pour me consacrer exclusivement à mon travail comme intervenante d’alsacien.

Manon Zinck. / ©S.Morgenthaler
Parlez-nous des ateliers que vous proposez.

MZ : Je fais des ateliers ludiques en alsacien avec mes marionnettes, avec des chants, du théâtre, des contes, du kamishibai—qui est du théâtre de papier selon une méthode japonaise—, des bricolages, des scénarios à la semaine, pour les écoles, les périscolaires, les centres de loisirs et les bibliothèques. Pour Noël ou des événements ponctuels, je crée aussi des jeux de piste pour les communes ou les musées. Je dessine et je crée moi-même mes supports pédagogiques avec Hafele et Storichele.

Vos deux mascottes, Hafele et Storichele, vont bientôt donner un livre ?

MZ : Oui, un album jeunesse racontant les aventures de Hafele et Storichele et du Deckele perdu va paraître en 2024 chez MK67. Je vais aussi illustrer les chansons du prochain CD de Serge Rieger. Et j’écris une nouvelle pièce de théâtre Hoplaboum im Pàràdies qui sera jouée en novembre par le Théâtre alsacien de Reichshoffen-Nehwiller.

Quel serait votre rêve ?

MZ : J’aimerais rénover une maison alsacienne et y aménager un espace pour dessiner, écrire et accueillir du public pour des ateliers d’alsacien. J’aimerais aussi un jour créer un dessin animé avec Hafele et Storichele ou une émission TV en alsacien pour les enfants. Ou alors, créer une application pour apprendre l’alsacien, car pour toucher les enfants d’aujourd’hui, il faut composer avec les écrans.

Le site de Manon Zinck :
www.hafelestorichele-mzd.fr

Contact :
hafele.storichele@gmail.com

«Hafele» et «Storichele», les deux personnages inventés par Manon.

Ses prochains événements

Les 27 et 28 mai : au Salon du livre et de l’illustration de Haguenau, présence au stand de l’association Heimetsproch ùn Tràdition, animation pour enfants/familles

Le 24 juin : jeu de piste pour enfants à la Maison rurale de l’Outre-Forêt à Kutzenhausen dans le cadre de l’Alsace Fan Day

Le 25 juin : animation pour enfants/familles à Niederbronn : jeux en alsacien dans le cadre de «Lire en fête»

Le 1er juillet : jeu de piste et atelier d’argile pour enfants au musée de la Poterie de Betschdorf dans le cadre de la Nuit de la céramique

Le 9 juillet : visite contée sur le thème de la forêt au musée de l’Image populaire de Pfaffenhoffen

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES