lundi 15 juillet 2024
AccueilLES ACTUSAutour d’ErsteinErstein - Faire son shopping à moindre coût à la Croix-Rouge

Erstein – Faire son shopping à moindre coût à la Croix-Rouge

La vestiboutique de la Croix-Rouge d’Erstein existe depuis une dizaine d’années et vient en aide aux habitants de la ville. Tenue par des bénévoles, elle s’est considérablement développée et a été confrontée à une hausse des dons, mais surtout des demandes.

Tout le monde peut trouver de quoi s’habiller au local de la Croix-Rouge, c’est l’idée que souhaitent transmettre les volontaires : « Les gens ont encore tendance à penser que notre boutique n’est réservée qu’aux petits revenus, mais ce n’est pas forcément le cas, c’est ouvert à tous et l’argent des ventes sert à faire des paniers alimentaires ou à payer les factures des personnes en difficulté », explique Chantal Kintz, la responsable qui est venue un jour accompagner une amie bénévole et n’est finalement jamais repartie : « Comme la plupart de nos membres d’ailleurs ! La grande majorité est retraitée, certains depuis peu, et nous avons quelques jeunes personnes qui nous rejoignent après leur journée de travail ».

Les vêtements sont propres, pas usés, et jolis !

Les bonnes âmes se retrouvent quotidiennement pour trier les nombreux dons. Debout autour de la table, chacune ouvre son sac en papotant avec sa voisine et évalue la qualité de la pièce reçue en fonction de son l’état.

3 articles enfants à 2 euros, des robes et pantalons à 4 euros, des livres et jouets, il y a de quoi faire ! / ©lisa wagner

« Si elle est belle, propre et d’actualité, si tous les critères sont validés, elle est mise sur cintre et vendue au magasin. Le reste est récupéré par une société pour être recyclé et nous permet malgré tout de gagner quelques centimes au poids », précise la bénévole. Les Ersteinois sont plutôt généreux et c’est tant mieux, car on constate une hausse des demandeurs de profils différents : « Entre le covid, les guerres, l’inflation, l’intérêt pour le recyclé à la place de la fast fashion, les gens sont de plus en plus nombreux à venir s’habiller ici et nous commençons à avoir un sacré stock. En plus, nous avons même du neuf à proposer, grâce à nos différents partenariats avec des magasins qui nous donnent leurs invendus », explique Chantal en montrant toute une série de chaussures neuves, données par le supermarché Leclerc.

L’info en plus 

Le local de la Croix-Rouge est installé dans le même bâtiment que les Restos du Cœur et d’autres associations d’aide et d’accompagnement à la personne, de quoi créer un lien supplémentaire.

Lucie d’Agosto Dalibot

Article précédentTsunami de Marc Dugain
Article suivantLe temps de la dilatation
ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES