24.8 C
Obernai
24.8 C
Molsheim
25 C
Erstein
dimanche 14 avril 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceReichstett - Les garants d’une histoire industrielle

Reichstett – Les garants d’une histoire industrielle

En 2023, l’Amicale des anciens de la raffinerie de Reichstett fête ses 35 ans d’existence. Bien que l’usine soit maintenant fermée, l’association cherche encore à attirer d’anciens membres du personnel. Chaque mois, des activités conviviales sont organisées.

L’Amicale des anciens de la raffinerie a été créée en 1988. Au début, c’est la Compagnie Rhénane de Raffinage (CRR) qui gérait l’usine, fondée par cinq importants raffineurs de pétrole, dont Shell. Ce n’est que 30 ans plus tard que Petroplus, une société suisse, rachète la raffinerie de Reichstett, qui devient Petroplus Raffinage Reichstett (PRR). L’entreprise produisait, à partir de pétrole brut et avec de nombreux traitements différents, une large gamme de produits dérivés comme le bitume, le GPL, les fiouls, les carburants et même des produits destinés aux industries pétrochimiques. Cette production constituait sa principale activité. En 2010, le groupe suisse annonce qu’il souhaite fermer la raffinerie. Lourdement déficitaire, le site fait l’objet d’un redressement judiciaire le 10 février 2014. Elle employait 255 salariés.

Les anciens se rassemblent

À sa création, l’Amicale souhaitait d’abord rassembler les retraités de la raffinerie de Reichstett. Mais avec la fermeture de l’usine il y a neuf ans, tous les anciens salariés étaient concernés. Aujourd’hui, elle fonctionne comme une association. Une centaine de membres la compose, mais la moyenne d’âge est élevée. Pour cet anniversaire, l’Amicale souhaite attirer d’anciens salariés qui ne sont pas encore membres. Chaque mois, une palette très diversifiée d’activités et de sorties sont proposés aux membres : « Il y a des visites guidées de villes, des sorties en autobus et même des sorties dans la nature », détaille Christiane Acker, la secrétaire générale de l’Amicale. C’est une manière pour eux de participer à des activités conviviales ou culturelles, et même de créer des liens d’amitié, d’échange et d’écoute entre les adhérents : « L’Amicale est une grande famille. Tout vient du cœur et tout le monde se sent bien ».

Fin mars, les membres sont allés à Wissembourg : « Le matin, nous sommes allés à l’abbatiale Saint-Pierre-et-Paul pour un concert privatif, donné par le titulaire de l’orgue. L’après-midi, nous avons eu le droit à une visite guidée dans la vieille ville ». En avril, ils iront à Neuf-Brisach, dans le Haut-Rhin.
www.ancienscrr.com

Léo Doré

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES