10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilLES ACTUSAutour de MolsheimMolsheim - Stéphane Huerto : « Cette nouvelle saison s’annonce plus difficile...

Molsheim – Stéphane Huerto : « Cette nouvelle saison s’annonce plus difficile »

Dans la catégorie des vétérans de plus de soixante ans, Stéphane Huerto, licencié au Cercle Escrime de Mutzig-Molsheim (CE2M), continue d’enchaîner les victoires. Lors des mondiaux de fleuret de Daytona Beach (Floride, USA), l’Alsacien d’adoption est monté sur la plus haute marche du podium pour la deuxième année consécutive. De retour en France, entre deux cours au Lycée Couffignal de Strasbourg, Stéphane a accepté de revenir sur ses derniers exploits en date.

Zadar l’année dernière, Daytona Beach cette année. Vous avez fait un sans-faute pendant ces mondiaux. Qu’en retenez-vous ?

Stéphane Huerto : Durant ces mondiaux, j’ai bénéficié de l’élimination prématurée de prétendants solides par des outsiders. En quart, j’ai dû affronter le redoutable italien Fabio Miraldi. Le match était très compliqué et je ne gagne que d’une touche. En demi-finale, j’ai été opposé au japonais Kenichi Umezawa. Mon coach a appuyé sur un de ses défauts et j’ai pu exploiter cette faille pour gagner. Et enfin, en finale, j’ai dû affronter l’Australien Adam Reynolds, que j’ai battu 10-3.

Cette année n’était pas de tout repos, n’est-ce pas ?

Effectivement. Cette saison était une de mes meilleures. J’ai remporté plusieurs circuits nationaux, j’ai été vice-champion d’Europe, j’ai remporté l’étape française du circuit européen, j’ai gagné le tournoi international de Paris en juillet et je suis devenu champion de France, en battant Pascal Jolliot en finale. Mais je ne pense pas être en mesure de refaire la même saison. J’ai terminé les championnats du monde épuisé. J’ai du mal à me remettre dans le coup, à me remotiver. À notre âge, c’est long et difficile. Mes genoux me font mal. Il faudra accepter ce qu’il se produira ces prochains mois, ces prochaines années.

Stéphane, concentré sur son objectif. / ©USA Fencing
Vous parlez de la suite. Comment votre saison se profile ?

J’ai fait l’impasse sur la première étape de la saison, à Bordeaux. Cependant, je ne peux pas me permettre de les rater trop souvent. Ces choix pourraient mettre en péril ma sélection en Équipe de France pour les prochains mondiaux (Dubaï 2024). Début décembre, je participerai à la deuxième étape à Le-Mée-sur-Seine, en région parisienne. Cette nouvelle saison s’annonce plus difficile. Des quinquagénaires sont passés dans la catégorie des sexagénaires. Ils vont nous donner du fil à retordre pour maintenir notre place en sélection. Autrement, je continue de m’appuyer sur le maître d’armes Simon Alkange qui me suit et me prépare depuis un moment.

L’info en plus

Pour la deuxième année consécutive, l’équipe de France de fleuret – dont Stéphane fait partie – s’est imposée en finale des championnats du monde de Daytona Beach, en battant les Italiens.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES