vendredi 21 juin 2024
AccueilÀ la uneElodie Tukel, Noël approche, quelle joie !

Elodie Tukel, Noël approche, quelle joie !

Pur produit de Rosheim, Elodie Tukel est très attachée à sa région, à ses traditions. Engagée pendant plus de quinze ans auprès des enfants dans l’école maternelle de sa petite ville, elle a décidé de se lancer à son compte. Dans son atelier fait maison, elle accueille chaque semaine des enfants ou des adultes pour divers ateliers créatifs et même des cours d’aquarelle. En cette période de fêtes de fin d’année, la thématique de Noël s’impose presque à elle, elle est l’auteure d’un livre dédié à la tradition de Christkindel.

Votre attachement à Rosheim est ancestral, familial…

C’est vrai. Mon nom de jeune fille est Troestler. Je suis de la famille de l’historien et ancien maire de Rosheim, Alphonse Troestler, aussi très attaché à sa commune. Ma grand-mère maternelle et mon grand-père paternel en sont originaires. Ça joue beaucoup d’aimer sa petite ville. J’ai grandi à Strasbourg dans ma jeunesse, mais je suis heureuse de retrouver Rosheim à l’âge adulte. En réalité, il y a ma ville, mais aussi toute l’Alsace qui me tient à cœur.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec les enfants ?

Lors de mes études, j’ai voulu suivre un cursus universitaire, mais ça ne m’a pas plu. Je me suis alors tournée vers un BTS en décoration d’intérieur, où je sentais que j’étais à ma place. Il n’y avait rien d’étonnant dans ce choix. Depuis l’enfance, je dessine, je crée et j’expérimente différentes techniques. Finalement, je suis devenue maman en 2006, j’avais de nouvelles priorités. Le métier d’ATSEM, assistante éducative auprès des enfants en maternelle, m’attirait beaucoup à ce moment-là. J’ai passé le concours et j’ai été embauchée par la Ville de Rosheim. Pendant quinze ans, j’étais au service des enfants. J’ai arrêté à la fin de l’année scolaire cet été. J’ai adoré ce travail, ce rapport aux enfants. Déjà, lors de cette expérience, j’avais un enseignement qui me plaisait plus que les autres : les arts plastiques.

Une carte à l’aquarelle. / ©Dr
En 2019, vous avez publié le livre Christkindel, Un Noël en Alsace. Qu’est-ce qui vous a décidé à écrire un livre ?

En racontant des histoires à ma fille lorsqu’elle était petite, je me suis rendu compte que j’avais envie de raconter des contes, mais qu’il n’y avait pas de livres adaptés. J’ai donc décidé d’en faire un, à ma sauce, édité chez ID Éditions. Ça m’a pris neuf ans. Le scénario du Christkindel m’est venu naturellement. C’était assez évident à écrire. Je voulais juste que le texte soit simple et adapté aux enfants. Ce sont les illustrations à l’aquarelle qui m’ont pris beaucoup de temps. Je n’étais pas toujours satisfaite donc je les refaisais. C’est à Alphonse, mon parrain, que j’ai présenté mon livre à l’époque, il a été l’un des premiers à me dire que c’était intéressant. Ça a demandé beaucoup d’observation et de documentation. En le faisant, j’ai découvert des choses sur ma région. Ça me tenait à cœur de parler de cette tradition, de dire d’où elle est issue. Il convient aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Les premiers retours ont été super positifs, notamment de la part de grands-mères qui m’ont dit que ça leur rappelait leur jeunesse. Encore aujourd’hui, elles prennent souvent le temps de me raconter des histoires, des souvenirs, etc. C’est une tradition qui s’est perdue. Nous avons déjà organisé des moments d’échanges autour du livre, notamment à la médiathèque de Rosheim. J’y serai le 20 novembre, de 10h à 11h30.

Elle organisera des ateliers couronnes de l’avent. / ©Dr
Vous m’accueillez aujourd’hui dans votre atelier, chez vous. Je repère quelques-unes de vos réalisations, mais pas que. Qu’est-ce que vous y faîtes ?

Aujourd’hui, je suis auto-entrepreneur. Dans cet espace, je propose des ateliers de création, mais aussi des sessions d’initiation à l’aquarelle. De manière générale, ces séances sont accessibles aux enfants et aux adultes. Ils durent entre 1h30 et 2h. Pendant les vacances de la Toussaint, par exemple, l’automne était la thématique de nos créations. J’ai été surprise du monde et des premiers retours. Nous avons réalisé des citrouilles en tissu, des maisons alsaciennes en papier découpé, un cadre constitué de carton et de papier journal, etc. Je fournis les matériaux, je supervise la fabrication et les gens peuvent repartir avec ce qu’ils ont créé. Je privilégie toujours la récupération. Certains sont inscrits à l’année. Je suis aussi surprise de voir que je n’attire pas uniquement des gens de Rosheim. Beaucoup viennent des villages voisins. La plupart d’entre eux m’ont découvert sur Facebook. Tous les mercredis après-midi et les week-ends de décembre, je proposerai des ateliers de création sur le thème de Noël. D’ailleurs, en simultané des marchés de Noël de Rosheim, mon espace de création sera ouvert au public. J’exposerai mes créations. Un atelier de couronnes de l’avent sera bientôt annoncé.

L’info en plus

Les ateliers de création d’Elodie auront lieu les mercredis 6, 13 et 20 décembre, de 14h30 à 16h30, les samedis et dimanches 2-3, 9-10, 16 et 17 décembre, de 16h à 17h30.
Informations et inscriptions : www.facebook.com/ElodieTKL – elodietukel@orange.fr

 

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES