12.6 C
Obernai
12 C
Molsheim
13.5 C
Erstein
dimanche 14 avril 2024
AccueilÀ la uneMolsheim - MoM Rugby : « Nous n’avons jamais connu ça »

Molsheim – MoM Rugby : « Nous n’avons jamais connu ça »

En pleine Coupe du monde de rugby, les clubs régionaux ont été confrontés à un important regain d’intérêt pour ce sport et un afflux important de nouveaux joueurs. Au Mutzig Ovalie Molsheim, la barre des 300 licenciés a été dépassée, une aubaine qui implique une certaine gestion. Arnaud Goettle, président du MoM, a pris le temps de parler à Maxi Flash de ce fameux effet Coupe du monde.

Arnaud, quel a été l’impact de cette Coupe du monde sur le Mutzig Ovalie Molsheim ?

Arnaud Goettle : Pendant ce mondial, nous nous sommes approprié cette équipe de France. J’ai eu l’impression d’avoir perdu cette Coupe du monde alors que je n’y pouvais rien. Nous avions vraiment l’impression de faire partie de l’aventure, d’autant plus en tant que club sportif. L’équipe a réussi à rendre le sport très populaire et accessible à tous. Lors de la dernière Coupe du monde, nous avons accueilli 25 % de licenciés supplémentaires par rapport à une année normale. Pour cette année, nous avons passé le cap des 30 licenciés par catégories d’âges. Nous n’avons jamais connu ça. Cela représente 30 % de licenciés supplémentaires, c’est énorme. L’effet Coupe du monde a opéré. C’est indéniable.

Comment vous êtes-vous préparé pour gérer cet afflux de nouveaux joueurs ?

En amont de la Coupe du monde, nous avons fait tout le travail nécessaire. Nous sommes maintenant cinq coachs-encadrants par catégories d’âges. Nous avons intégré nos séniors, des joueurs du cru, qui sont attachés au club. Une bonne dizaine d’entre eux viennent voir les autres joueurs s’entraîner ou jouer, et inversement. Nous arrivons à absorber le flux. Le seul problème, c’est l’aspect structurel. Nous n’avons pas assez de terrains. C’est impossible de permettre à tout le monde de s’entraîner au même endroit. Nous manquons cruellement de place. Un samedi, jour de match, c’est le jeu des chaises musicales pour accueillir tout le monde.

Les diffusions des matchs ont attiré du monde / ©mom
D’un point de vue événementiel, cette Coupe du monde a été une aubaine pour les clubs, n’est-ce pas ?

Bien sûr. Nous avons diffusé les matchs de l’équipe de France dans divers lieux molshémiens, comme à la Salle des élèves, à l’Hôtel de la Monnaie et même au club-house. Ça a brassé du monde. Nous aurions continué à le faire si la France s’était qualifiée…

Sportivement, que pouvez-vous dire de vos différentes classes d’âges ?

La saison dernière, l’école de rugby a concrétisé tout le travail qui a été commencé il y a une dizaine d’années. Les M14 ont terminé champions du Grand Est. Les M12, pour la deuxième fois, ont encore réalisé le triplé : champions du Bas-Rhin, d’Alsace et du Grand Est. Les M10 et les M8 ont aussi terminé à des places très honorables, ce qui nous a valu d’être la meilleure école de rugby d’Alsace. Nous avons des générations qui performent et qui prennent beaucoup de plaisir.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES