mercredi 22 mai 2024
AccueilÀ la uneGoxwiller - Elle développe le football dans le Pacifique

Goxwiller – Elle développe le football dans le Pacifique

Elle, c’est Stéphanie Spielmann. L’Alsacienne de 40 ans, ancienne joueuse en D1 et D2 à Vendenheim, a toujours eu le football dans le sang. Depuis près de dix ans, elle développe son sport à Tahiti. Elle vient même d’être recrutée comme consultante par la Confédération du football d’Océanie.

Pour Stéphanie Spielmann, tout a commencé en 2009, lors d’un voyage à Tahiti. Pendant ce voyage, l’Alsacienne est tombée amoureuse de l’environnement. C’est à son retour en Alsace qu’elle a décidé de passer ses diplômes d’entraîneur.

Une décision politique à Tahiti a eu l’effet d’une bombe chez Stéphanie : « En 2011, il a été décidé que les filles n’auraient plus le droit de jouer au football, mais uniquement au futsal », se souvient-elle. En 2014, elle décide alors de prendre ses clics et ses clacs et d’y retourner, pour s’y installer : « Heureusement, la décision a été levée l’année d’après, mais ça m’a permis de découvrir que les filles étaient assez bonnes au futsal ». Stéphanie a alors commencé à entraîner l’équipe des U15 de l’AS Tefana.

Deux ans après son arrivée, elle a été recrutée par la Fédération Tahitienne de Football (FTF) pour devenir une cadre technique chargée du développement du football féminin. À peine cinq mois après sa prise de poste, Stéphanie a été nommée coach principale de l’équipe nationale U16F de Tahiti : « J’ai dû me débrouiller pour bricoler une équipe nationale », explique-t-elle. Elle a enchaîné en suivant les U19F, puis les séniores.

Stéphanie Spielmann. / ©dr

De Tahiti à l’Océanie

En novembre 2022, la plus tahitienne des Alsaciennes a été engagée comme consultante par la Confédération du F ootball d’Océanie (OFC), mettant fin à son poste de sélectionneuse de Tahiti mais aussi à son rôle au sein de l’AS Tefana.

« Je travaille beaucoup en ligne et je suis en contact avec les responsables du football féminin de chaque pays, mais aussi les directeurs de fédérations. Je vais aussi sur le terrain, en rencontrant des joueuses ou des staffs », détaille Stéphanie. Maintenant, elle attend aussi impatiemment la Coupe du monde féminine qui se tiendra du 20 juillet au 20 août prochain en Australie et en Nouvelle-Zélande : « Il y aura plusieurs conférences sur le football féminin avec l’OFC et la FIFA. Nous assisterons aussi à des matchs ». A la rentrée, Stéphanie reprendra son travail de terrain. Elle ira notamment au contact de femmes qui cherchent à devenir entraîneurs de football.

L’info en plus 

Dans l’équipe des U15 de l’AS Tefana, il y avait deux filles. L’une d’elles était Wong Kiani. Talentueuse, Stéphanie l’a envoyé en France, où elle a commencé à jouer pour Vendenheim, puis Lens. Elle est aussi passée par Cardiff (FA Women’s Premier League National Division, D2 anglaise) et Sarrebruck (Bundesliga 2).

Léo Doré

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES