10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilCHRONIQUESBras dessus bras dessous

Bras dessus bras dessous

Au moment où j’écris ma petite chronique hebdomadaire (une rubrique avec combien de bosses déjà ?), j’imagine ma voisine en train de profiter du début de ses vacances bien méritées, en chantant ses chansons préférées, défiant les lois de l’apesanteur, embarquant pour ailleurs, pour Ménilmontant mais oui madame, ou pour le Loir-et-Cher elle qui ne fait pas de manière. Le printemps est revenu et ce n’est pas dommage. Ça donne envie de fredonner, envie de partir n’importe où, de se projeter dans cet été qui sera chaud dans les tee-shirts dans les maillots. C’est si bon de l’imaginer, aussi bon qu’une gorgée de Riesling à l’apéro, qu’une heure à lire Maxi Flash, qu’une part de tarte au fromage, qu’un Kougelhof dans la douceur du mois de juillet, qu’une choucroute en hiver… Je m’emballe, oui, car j’ai envie de tomber la chemise, les ventilateurs à fond les ballons, de chanter la chanson de Camila Cabello et Ed Sheeran Bam bam, bam bam, ou vamos à la playa oh oh oh oh oh, avec le Routard dans la poche, Patchouli pataugeasses, marchant à l’ombre ou au soleil de La Lambada, ou encore et encore danser sur un tube de David Guetta. C’est si bon tout ça, si bon de partir n’importe où tranquilou bilou. Je ne suis pas dans un train avec ma voisine, mais pas grave, il me reste l’Alsace, la fidèle Alsace qui ne me déçoit jamais. C’est avec elle que je vis bras dessus bras dessous.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES