12.6 C
Obernai
12 C
Molsheim
13.5 C
Erstein
dimanche 14 avril 2024
AccueilCHRONIQUESLes regards de SimoneNinkrittermües, la potée aux neuf herbes de Jeudi-Saint

Ninkrittermües, la potée aux neuf herbes de Jeudi-Saint

Ninkrittermües signifie potée aux neuf herbes. Ce plat traditionnel du Jeudi Saint dit grien Donnerschi, c’est-à-dire « jeudi vert », est apparu au 12e siècle. Il a pour mission de purifier l’organisme à la fin de l’hiver et à l’approche de Pâques. Martine Hetzel, de Griesbach, une passionnée de botanique, en parle avec un enthousiasme communicatif.

Martine est à l’origine de la création d’une promenade de découverte botanique à Griesbach qui s’appelle le Chemin des herbes folles. Elle a aussi créé avec des passionnés de nature l’association l’Herbe folle qui propose des promenades qui font découvrir les plantes qui composent ce Ninkrittermües. L’association accueille un public toujours grandissant autour des thématiques qui lui sont chères: les jardins de grands-mères, les roses anciennes, les bourses aux plantes, les potagers au naturel, la biodiversité, la flore des chemins de campagne. « Avec l’association l’Herbe folle, explique Martine, depuis presque 30 ans, nous emmenons des dizaines de personnes sur le Chemin des herbes folles, à la découverte des plantes, avec toujours autant de dynamisme et de projets innovants. Je suis toujours émerveillée de réaliser que ce plat calendaire du Jeudi Saint soit devenu aussi… moderne, apprécié, recherché. »

Martine Hetzel (en rose) sur le Chemin des herbes folles. / ©JSCH

J’ai rencontré cette secrétaire trilingue du Conseil de l’Europe en 2002 lors d’une émission de la série Sür un siess dans laquelle elle parlait de son amour des roses. Le chef Hubert Maetz, comme moi, fut séduit par ses connaissances en botanique. Aussi avons-nous fait appel à elle pour la recette de cette potée d’herbes de Jeudi Saint pour notre livre La cuisine naturelle des plantes d’Alsace (La Nuée Bleue).

Les plantes de base qui la composent peuvent être les orties, l’ail des ours et le pissenlit, avec l’ajout de ciboulette, chou, épinard, persil, poireau, oseille, cresson, pissenlit, ail sauvage, mâche, jeunes feuilles de cassissier ou de groseillier, ou de groseillier à maquereau, aegopode, lierre terrestre, jeunes feuilles de sureau noir. À l’image de nos aïeux, improvisez pour réaliser cette potée.

Panneau du Chemin des herbes folles. / ©M. Hetzel

Préparez-la en grande quantité, car le travail est pratiquement le même. De plus, vous pouvez mettre des portions de cette purée au congélateur.


 

Recette de la potée aux neufs-herbes de Jeudi-Saint

©DR
Ingrédients pour une grande quantité en fonction des cueillettes et trouvailles :
  • 300 g d’orties
  • 300 g d’ail des ours
  • 300 g de feuilles de pissenlit

Ajoutez, selon goût et cueillette, un mélange d’herbes et de plantes puisées dans cette liste :

  • jeunes feuilles de cassissier
    ou de groseillier
    ou de groseillier à maquereau
  • ciboulette
  • chou
  • épinard
  • persil
  • poireau
  • oseille
  • cresson
  • pissenlit
  • ail sauvage
  • mâche
  • aegopode
  • lierre terrestre
  • jeunes feuilles de sureau noir

1| Le goût sera essentiellement donné par l’ortie et l’ail des ours. Ajoutez une dizaine de feuilles de chaque autre herbe ou d’une partie des herbes évoquées ci-dessus. Lavez les herbes, coupez-les grossièrement.

2| Dans une grande cocotte avec couvercle, déposez les herbes, ajoutez un fond d’eau et faites tomber l’ensemble. Faites cuire le tout pendant 20 minutes environ, à couvert. Il faut que les herbes soient tendres. À défaut, prolongez la cuisson. Passez l’ensemble au moulin à légumes avec la grille moyenne.

3| Si les plantes ont été finement coupées avant cuisson, il n’est pas nécessaire de les passer au moulin.

4| Notez que vous pouvez ajouter 1 ou 2 pommes de terre à cette potée ainsi que 2 à 3 cl de crème fraîche. Vous pouvez aussi confectionner une purée de pommes de terre et ajouter la quantité de potée d’herbes à votre convenance.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES