10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilÀ la uneRosheim - Élodie Aime remettre le voltaire au goût du jour

Rosheim – Élodie Aime remettre le voltaire au goût du jour

Repère des artisans passionnés, la ville de Rosheim a récemment accueilli un nouveau talent : Élodie Aime. Experte en tapisserie d’ameublement, nous avons discuté pendant qu’elle s’attelait à retaper un canapé défraîchi.

C’est une pince à la main qu’Élodie me reçoit dans sa boutique. Difficile de manquer son magasin dans la rue principale, la vitrine se repère de loin avec au premier plan des fauteuils aux tissus bariolés restaurés par ses soins. « Quand il s’agit de projets personnels, je me fais plaisir ! », me lance-t-elle en retournant désosser son assise. « J’ai travaillé pendant de longues années en région parisienne dans les cosmétiques, un jour j’ai décidé de rénover une vieille causeuse de famille que je ne pouvais plus voir en peinture.

Aperçu de la vitrine. LDA

Ça m’a plu, alors j’ai suivi quelques cours. Mes amis ont commencé à me demander si je ne pouvais pas aussi jeter un coup d’œil à leur mobilier, j’ai réalisé qu’il y avait un créneau à prendre dans ce domaine, je ne me retrouvais plus dans le métier que j’exerçais, j’avais besoin d’un retour aux vraies valeurs pour être épanouie, alors je me suis formée ». Pendant qu’elle me narre ce changement de vie radicale, elle poursuit le démantèlement du siège devant elle, les agrafes sautent de tous les côtés sous la pression de ses outils.

Des ateliers Do It Yourself

Chaque meuble est un nouveau challenge, elle s’attaque d’ailleurs même à la structure quand cela est nécessaire ainsi qu’au rembourrage, « parfois on a des surprises ! » s’exclame-t-elle en se tournant vers moi, de la paille en main, « à l’époque on n’utilisait pas de mousse comme aujourd’hui, je vais le laisser dans son jus à la demande du propriétaire ». Il faudra environ une vingtaine d’heures de labeur pour que le fauteuil soit comme neuf.

Et d’une partie des tissus. LDA

En parallèle du sauvetage de canapé, Élodie transmet sa passion lors de stages qu’elle organise chaque semaine dans sa boutique. « Les gens peuvent venir avec une ancienne chaise – je dis bien chaise, pas fauteuil – et je leur apprends à la rénover, de la mousse au choix du nouveau tissu. Autre formation, la création de poufs, ronds ou carrés, dont la structure est préfabriquée par un menuisier. J’envisage de proposer des restaurations de voltaires aussi, car on me le demande souvent, mais pour cela il faudra déménager alors… à suivre », conclut Élodie. Pour réserver, contactez-là par téléphone ou sur Facebook.

Atelier Aime Rosheim : 06 62 38 92 76, atelier67.aime@gmail.com

 

Lucie d’Agosto Dalibot

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES