10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilLES ACTUSAutour d’ObernaiObernai - La Croix-Rouge, un véritable moteur d’actions sociales

Obernai – La Croix-Rouge, un véritable moteur d’actions sociales

Depuis plus de quarante ans, l’unité locale de la Croix-Rouge d’Obernai vient en aide aux habitants du territoire. Un groupe de vingt-cinq bénévoles œuvre chaque semaine au bon fonctionnement de l’aide économique, humanitaire et solidaire depuis leur local, situé Avenue de Gail.

Leur activité principale est la collecte, le tri et la vente de vêtements pour femmes, hommes et enfants, des chaussures et des accessoires divers, mais aussi des livres tous publics et des jouets pour les enfants. Au sein de son local, prêté par la municipalité, l’unité locale d’Obernai gère une véritable vesti’boutique de 90 m²: « La clientèle est majoritairement composée de gens du coin, avec des revenus faibles. Mais la boutique est ouverte à tout le monde », rappelle Claude Mitschek, un des bénévoles.

Par an, la Croix-Rouge d’Obernai récolte une moyenne de 23 tonnes de vêtements. En arrivant, ils suivent tout un cheminement: ils sont réceptionnés, pesés, entreposés, triés mais surtout vérifiés, puis mis en vente ou recyclés. « Après un tri de nos bénévoles, nous ne conservons que 3 tonnes. Pendant le tri, nous scrutons le moindre défaut. Une tirette cassée, un vêtement troué ou des tâches qui ne partent pas au lavage peuvent être des critères qui font que nous ne conservons pas certaines pièces. Les rejetés sont recyclés. Ils sont récupérés par l’entreprise GGD, basée en Lorraine, au moins deux fois par mois », précise Claude. Le local est ouvert au public le premier samedi du mois, avec une vente de 9h à 12h, et le deuxième mercredi du mois, avec une vente de 14h à 17h. Le dépôt de vêtements est possible dans la benne à l’arrière du bâtiment : « Mais la Croix-Rouge n’est pas une déchetterie », rappelle Claude.

Des missions variées

Les bénéfices de la vesti’boutique lui permettent, entre autres, d’allouer des aides sociales régulières : « Nous fournissons des aides pour l’alimentation, l’hébergement, le transport, mais aussi les frais d’électricité ou de chauffage. Cela représente
6 000€ sur une année ». D’après la Croix-Rouge d’Obernai, malgré l’augmentation du coût de la vie, les demandes sont en baisse : « Il y a beaucoup de précarité, mais le gouvernement fournit beaucoup d’aides. La France est généreuse ».

Récemment, l’unité locale est venue en aide à sa voisine, l’Association culturelle turque d’Obernai (ACTO) : « Elle a organisé un marché aux puces où tous les bénéfices ont été reversés aux sinistrés du séisme. De notre côté, nous leur avons prêté des portants pour les habits et des tentes ». En novembre, la Croix-Rouge sera de nouveau sur le terrain pour la banque alimentaire.

18

C’est le nombre d’unités locales de la Croix-Rouge dans le Bas-Rhin

Léo Doré

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES