12.6 C
Obernai
12 C
Molsheim
13.5 C
Erstein
dimanche 14 avril 2024
AccueilÀ la uneRhinau - Alexis Schneider : « Mon père m’a conseillé d’écrire »

Rhinau – Alexis Schneider : « Mon père m’a conseillé d’écrire »

Alors qu’il n’avait que dix-sept ans, Alexis Schneider, originaire de Rhinau, a été diagnostiqué d’une leucémie. 398 jours en enfer et 100 chimiothérapies en intraveineuse, c’est la durée de son combat mais surtout le nom du livre qu’il a sorti une bonne dizaine d’années après, une fois soigné. Depuis, il vient en aide aux malades en passant par l’ARAME, l’Association Régionale d’Action Médicale et Sociale pour les enfants atteints d’affections malignes, mais aussi d’autres associations.

Pourquoi avoir attendu dix ans ?

Alexis Schneider : Ce livre est une compilation de toutes mes notes. C’est mon père, lors de l’annonce de la maladie, qui m’a conseillé de les compiler dans un petit cahier. De mémoire, je n’aurais pas pu tout remettre à l’écrit. Mais après ces semaines de traitement, il fallait que je me détache de l’histoire. J’ai écrit un brouillon en 2013, mais je ne pouvais pas le sortir, je ne me sentais pas prêt. J’ai profité du confinement et du temps à la maison pour me mettre à écrire. J’ai fini le 31 décembre 2021 au soir.

Depuis votre hospitalisation, vous collaborez avec l’ARAME !

AS : Oui. C’est eux qui m’ont fourni un vélo d’appartement quand j’étais hospitalisé. Depuis, j’ai décidé de les aider en retour. En 2020, j’ai lancé une cagnotte et j’ai récolté un peu plus de 3 000 €. J’ai utilisé une partie pour mon voyage à vélo dans les Alpes et je leur ai versé. 2 100 €. Chaque vente de mon livre rapporte 1 €. J’ai déjà vendu plus de 300 exemplaires. Récemment, j’ai remis un chèque de 200 € à l’ARAME. Ils en auront un nouveau quand j’atteindrai les 400 ventes.

Quelle est votre actualité ?

AS : Depuis ma blessure, j’ai un peu délaissé le vélo et privilégié la marche. Prochainement, j’aimerais aller randonner en Norvège, cet été ou l’année prochaine, tout en trouvant un moyen de récolter des fonds. En plus de l’ARAME, je rencontre d’autres associations comme la Ligue contre le cancer, mais aussi les Enfants de Marthe. Multiplier les rencontres me permet de me créer un réseau.


 

De gauche à droite : Nadège Hornbeck, Alexis Schneider, le professeur Lutz et le professeur Paillard. / ©Sébastien Sutter

Le livre est toujours disponible sur Amazon, mais aussi dans des commerces comme le Super U de Boofzheim et l’Espace culturel Leclerc d’Obernai. Alexis Schneider sera en dédicace au Super U de Boofzheim le samedi 4 mars, de 9h à 16h.

 

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES