lundi 15 juillet 2024
AccueilLES ACTUSAutour de MolsheimRosheim - À la poursuite des oiseaux

Rosheim – À la poursuite des oiseaux

L’une des photographies de Chloé Bès, photographe animalière de Rosheim, a été sélectionnée pour le Wildlife photographer of the year, un prestigieux concours photo organisé par le musée d’histoire naturelle de Londres. En attendant le résultat de la compétition, découverte de sa passion.

Est-ce que la photographie a toujours fait partie de votre vie ?
À l’origine je travaillais dans un tout autre domaine, mais très rapidement mon boîtier m’a accompagné partout. J’ai commencé en amateur et autodidacte et je me suis vite aperçue, après avoir essayé du portrait et de l’architecture, que ce qui me fascinait c’était la nature. Mon compagnon Alexandre s’est lancé dans la même voie et notre passion nous fait depuis voyager ensemble.

Jusqu’où la photographie animalière peut-elle vous emmener ?
Partout ! Parfois juste à côté de chez nous, et parfois à l’autre bout du globe ! On a par exemple suivi des pygargues à queue blanche. D’abord nous les avons observés en île de France puis ils nous ont conduits jusqu’au Japon.

Vous courez après les oiseaux, ça ne doit pas toujours être facile…
Ça demande beaucoup d’implication et de persévérance. On s’équipe en tenue de camouflage, mais il faut un minimum de connaissances naturalistes pour bien appréhender son environnement et le comportement de l’oiseau. Parfois, on rentre bredouille, la bête dont on souhaitait tirer le portrait a décidé de ne pas se montrer, mais c’est aussi ce qui rend le moment unique, on ne fait jamais un cliché identique. Et surtout, il n’y a pas un animal plus important qu’un autre, un lièvre d’Europe et un lion se valent tout autant.

Vous n’avez jamais peur de vous transformer en casse-croûte pour l’une des bêtes que vous photographiez ?
J’ai moins peur de me balader seule dans la forêt qu’en ville ! Et puis, quand nous sommes au Kenya – dont nous sommes tombés amoureux il y a huit ans –, deux guides locaux, photographes eux aussi, nous accompagnent. Nous nous sommes depuis associés et avons créé une agence de conseil pour les Français qui souhaitent découvrir la région. C’est un mix entre initiation à la photo et sensibilisation à la conservation de la faune sauvage africaine. Nous serons d’ailleurs au salon Festivitas de Mulhouse du 3 au 5 février pour présenter notre projet !

Lucie d’Agosto Dalibot

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES