10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilIls font l'AlsaceAu coin du feuAu coin du feu avec Lisa Dann

Au coin du feu avec Lisa Dann

Chaque mois dans Maxi Flash, Steve reçoit une personnalité, au coin du feu. La série se poursuit avec Lisa Dann qui vit à Sarreguemines, là où elle a grandi. À peine âgée de 16 ans, elle a atteint la finale de la 15e édition de La France a un incroyable talent sur M6. En 2021, elle entre en studio pour enregistrer son premier EP sur lequel figurent quatre chansons, dont trois inédites et sa reprise de Voyage Voyage de Desireless qu’elle a chantée dans l’émission de M6. 2022 est l’année de son premier single Maman est là. Elle a fait une apparition dans le film Le défi de Noël.

Steve Maire : Ta participation à La France a un incroyable talent a été dingue pour toi !

Lisa Dann : C’était incroyable, comme le dit le titre. Une très très belle expérience, un peu surréaliste, parce que je ne me rends toujours pas compte que je suis arrivée en finale. C’était un rêve de petite fille. C’était impressionnant !

SM : Comment es-tu arrivée dans l’émission ?

LD : C’est une dame qui m’a contactée parce qu’elle avait vu sur YouTube une vidéo de ma reprise de On va s’aimer de Gilbert Montagné, j’avais filmé cela dans le salon, chez moi, un peu à l’arrache. Cette dame de la prod m’a proposé de faire le casting, je me suis un peu méfiée, et puis, un soir, il était minuit, mes parents dormaient, ils m’ont appelée pour me dire que j’étais prise pour l’émission. J’ai réveillé tout le monde, c’était incroyable. Un mois après, j’étais dans l’émission.

SM : Tu chantes depuis combien de temps ?

LD : Je ne peux pas te dire l’âge auquel j’ai commencé, mais je sais que j’ai toujours chanté, depuis que je parle. J’ai toujours fait des petits spectacles pour mes parents à l’occasion des fêtes ou des anniversaires. J’ai commencé les cours de chant à l’âge de 8 ans, puis j’ai fait du piano, et j’ai mixé les deux, c’est devenu ma passion.

Lisa Dann aime les chansons piano voix, mais pour Steve Maire, elle prend même la guitare. / ©DR
SM : Tu as 18 ans, bientôt 19, mais tu es très accrochée aux années 80, pourquoi ?

LD : Mon papa m’a toujours fait écouter ces chansons, j’ai grandi avec ça. J’aime l’ambiance de ces titres, même si, lorsque j’en fais des reprises, il y a moins d’ambiance (rires). Je trouve que les tubes des années 80 avaient plus de sens. Dans les musiques actuelles, j’aime beaucoup les chansons piano voix, les musiques assez tristes, c’est ce que je fais.

SM : Je trouve que ça te va très bien, ce style mélancolique ! Comme la reprise de Voyage Voyage. C’est aussi le titre qui t’a lancée dans l’émission de M6.

LD : Oui, c’est ça, la prestation avait beaucoup plu aux auditions, et là je suis à plus de 20 millions de vues, je suis vraiment très contente.

SM : Tu n’es pas seulement chanteuse, tu te lances également dans une carrière de comédienne.

LD : Oui, j’ai commencé par pas mal de castings pour Amazon Prime ou Netflix, j’ai fait une apparition dans Le défi de Noël et j’ai d’autres projets.

SM : Tu rêves de tourner avec qui ?

LD : Leonardo DiCaprio. J’aurais trop voulu être Rose dans Titanic. Dans les acteurs français, j’aime beaucoup Arnaud Ducret et Michaël Youn, j’ai adoré Une affaire française (tournée à Haguenau) et le film Fatal. Je le connais par cœur.

SM : Dans cette émission, je pose une série de questions, dans différentes catégories tirées au hasard. Tu es tombée sur gastronomie : quel est le plat que tu aimes le moins ?

LD : Je déteste les légumes, la ratatouille, les légumes avec des viandes, genre bœuf bourguignon, je ne suis pas fan. Moi, il me faut du gras, il me faut du Mac Do (rire), ou des nouilles.

Steve Maire, le producteur d’Au coin du feu, à découvrir sur You Tube. / ©DR
SM : Une autre question au hasard. Quel est le dernier livre que tu as lu et dont tu as envie de parler ?

LD : Alors, c’était en spécialité théâtre au lycée, L’école des femmes de Molière. C’est super nul. En fait je n’aime pas du tout lire, j’ai du mal à me concentrer, je préfère regarder des films, mais en théâtre je n’avais pas trop le choix.

SM : Une autre question, et c’est moi qui réponds.

LD : Ok. Comment préfères-tu être réconforté lorsque tu es contrarié ?

SM : Par l’humour. Être entouré de mes meilleurs potes et passer une soirée à déconner. C’est le meilleur truc, avec la musique.

LD : Moi, un peu pareil. Les choses simples. Dès que je suis triste, je fais du piano, ou je mange un burger (rire).

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES