10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilÀ la uneBernardswiller - Marion Trendel : « Cette petite notoriété n’est pas négligeable...

Bernardswiller – Marion Trendel : « Cette petite notoriété n’est pas négligeable »

À seulement 21 ans, Marion Trendel, la cheffe du restaurant Symbiose d’Obernai, a participé à Objectif Top Chef sur M6. Pour Maxi Flash, elle revient sur cette aventure.

Maxi Flash : Comment vous êtes-vous retrouvée dans l’émission ?

Marion Trendel : On m’a démarché sur Instagram début 2022. Au début, je croyais que c’était une blague. Mais rapidement, j’ai reçu un mail avec les contrats de M6 et c’est là que j’ai réalisé que c’était bien réel. Je ne savais pas quoi en penser. C’était un concours télévisé et si je me ratais, c’était devant la France entière. Il y avait quand même de quoi avoir peur. Mais tous mes amis m’ont poussé à le faire. En quelques semaines, je savais que j’avais été sélectionnée et que je participerai à l’émission. Je me suis rendu à Bordeaux pour le tournage, au château de Carignan. Pour les épreuves, nous avons été répartis en binôme. Il fallait se qualifier chaque jour pour avancer dans la semaine. Notre binôme s’est retrouvé en finale, mais nous avons terminé ex aequo. Le chef a finalement choisi Nolan et nous avons été éliminés.

Qu’est-ce qui a changé pour vous depuis la diffusion de l’émission ?

Des clients me reconnaissent souvent. Par exemple, en me garant sur le parking, une dame s’est arrêtée et m’a dit qu’elle me connaissait, qu’elle m’avait vu à la télé. Ça fait plaisir, mais au début ça fait bizarre. Pour l’ouverture du Symbiose, cette petite notoriété n’est pas négligeable.

À un peu plus de 20 ans, vous commencez bien dans la vie !

Oui. Je viens de finir mes études, mais je baigne dans cet univers depuis toute petite. Auparavant, j’ai réalisé mon BTS en alternance à l’Osmose, le « grand frère » du Symbiose. C’est eux qui m’ont proposé de devenir la cheffe de ce nouveau projet.

Nous avons ouvert le 1er novembre. Nous sommes quatre en cuisine et trois en salle. Au Symbiose, la carte respecte la saisonnalité. Tous les trois mois, elle est entièrement remaniée. Nous privilégions le bio. Tout est fait maison. Ça fait beaucoup de travail, mais c’est important. Ça plaît aux clients et ça les rassure.

Léo Doré

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES