lundi 15 juillet 2024
AccueilCHRONIQUESAmbroise PerrinNé le 29 février cherche âme sœur à Obernai

Né le 29 février cherche âme sœur à Obernai

J’ai reçu au journal une lettre assez intrigante. Le ton est courtois, l’audace insolite, la requête impérative et peut-être les lecteurs de Maxi-Flash pourront m’apporter leurs compétences. J’ai déjà consulté un prof de statistique et une chercheuse en math de la fac, vous allez voir pourquoi : « Cher Ambroise Perrin, votre rubrique, T’es sûr que c’est vrai ? m’incite à vous demander si mon développement suivant est faux ; je suis né le 29 février 1996, j’ai donc 26 ans, et je souhaite rencontrer une dame née également un 29 février. Si affinité nous pourrions nous marier le jeudi 29 février 2024, cela nous ferait un peu plus d’un an pour bien faire connaissance. J’ai un bon métier dans la restauration, je suis sportif, non-fumeur, pas végétarien. Quelle chance ai-je de rencontrer cette personne à Obernai où j’habite, ou dans les environs ? »

Cher Leonhard Hurleur. D’abord, je n’emploierai pas le mot chance mais probabilité. Sur une période de 4 ans, en admettant que les naissances soient équiréparties, la probabilité d’être né un 29 février est de 1 / 4 x 365 +1 soit 0,00068446 %. Il y a certainement une variable aléatoire cachée dans ce pourcentage. Je suis certain que c’est vrai mais pas certain pourtant que cela aide.

Après les probabilités, on peut tenter les statistiques. Selon l’Insee, il y a eu 734 000 naissances en France en 1996 pour 60 000 000 d’habitants. Si l’on divise par 366 on obtient 2005 naissances le 29 février 1996 en France. Chiffre ramené au bassin de population d’Obernai cela fait 1 personne et sous réserve qu’elle ne soit pas décédée c’est donc vous. Comme il faut être 2 pour se marier et que vous, Monsieur, vous souhaitez épouser une dame (1 naissance sur 2), cela nécessite de quadrupler votre zone de recherche, sous réserve encore que cette unique personne sportive, non fumeuse et carnivore accepte de convoler avec vous. Sachant qu’en l’an 2000, il n’y avait pas d’année bissextile (elle aurait eu 24 ans) vous ne pouvez élargir qu’à 1992 (elle aura 32 ans et vous 28 le jour du mariage). Si des lecteurs férus de l’art des chiffres lisent Maxi-Flash, merci de m’écrire pour affiner ces probabilités et déjouer la modélisation statistique, pour m’aider à décrire le hasard et à accepter la variabilité de notre existence et enfin pour donner espoir à Leonhard.

Ambroise Perrin

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES