mercredi 22 mai 2024
AccueilÀ la uneMollkirch - Justine Rémy ne fait qu’un avec ses chevaux

Mollkirch – Justine Rémy ne fait qu’un avec ses chevaux

Depuis toute petite, les chevaux, c’est son dada. Justine Rémy, aussi appelée Sueño Libertad (rêve de liberté), est passionnée par les Indiens, mais plus particulièrement par leur manière d’éduquer leurs chevaux. Avec ses années d’expérience, Justine a pu monter de véritables spectacles. Depuis un an, elle a décidé de se lancer à son compte en tant que coach équine.

Basée à Mollkirch, Justine Rémy possède onze chevaux répartis sur différents prés : « Les terrains appartiennent soit à la famille de mon compagnon, soit à des personnes des environs qui veulent bien nous les louer », explique-t-elle. Avec le temps, Justine a délaissé l’équitation « classique » pour se consacrer à une équitation « éthologique ». Elle a beaucoup observé ses animaux et a adopté leur langage.

Chaque animal a sa propre petite histoire. Ramsès, par exemple, un mâle de dix-sept ans appartient à Justine depuis 2009 : « Quand je l’ai récupéré, il était maigre. Quand on le tond, on voit encore les nombreuses cicatrices. Quand on l’a reçu et qu’on voulait le toucher, il tremblait beaucoup. J’ai dû faire beaucoup de remise en confiance à l’humain avec lui. C’est le premier que j’ai sauvé et qui m’a donné envie de faire pareil avec d’autres ». Justine a alors enchaîné avec Wendy, un petit poney sauvage, et Anna, « qui faisait peur à tout le monde ». Ce processus de mise en confiance est très long : « Ça peut prendre des années, ça dépend des caractères des chevaux. Certains sont plus curieux et moins craintifs ».

Des artistes, ses collègues

Au quotidien, Justine est en liberté avec eux, tout comme lors des représentations : « Je n’ai que ma badine à la main. Je parle d’elle comme ma baguette magique. Je ne l’utilise pas pour leur faire mal, mais plutôt comme une extension de mon bras, pour leur donner des indications. Je communique avec eux comme ils communiquent entre eux. C’est une manière pour moi de prendre la place de leader, car ils fonctionnent hiérarchiquement. Je les habitue à tout. Ils craignent peu de choses ». Elle propose souvent des spectacles dans des festivals spécialisés. Depuis un an, Justine a fondé son entreprise : « Je me suis spécialisée dans l’éducation des chevaux. Je viens en aide aux gens qui rencontrent des problèmes de comportement avec leurs animaux », conclut la coach équine.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES