jeudi 25 avril 2024
AccueilCHRONIQUESAmbroise PerrinJohnny allume le champ du feu

Johnny allume le champ du feu

Presque à 100% alsacien, le spectacle de Johnny Hallyday, « Allumer le Feu ». Car c’est au Champ du Feu que le chanteur a préparé ce qui restera son show le plus populaire et le plus rentable. En juin 1998, Johnny prépare à Paris sa rentrée au Stade de France, et ses producteurs imaginent des répétitions sur le Champ de Mars, mais y renoncent, l’imposante Tour Eiffel pouvant faire une ombre de notoriété concurrente à la star. Et il suffira d’une étincelle et d’un mot d’amour pour allumer le feu et voir grandir la flamme dans ses yeux : Johnny pense à la jeune fille qui habite au Belmont, une choriste dont il pourrait être fou amoureux. Ils se sont déjà promenés chez elle, dans les chaumes et les tourbières, sur les monts du Champ du Feu. (En 1961 son tour de chant à Strasbourg ayant été interdit pour des histoires d’émeutes et de fauteuils cassés, il avait alors pris le temps d’une excursion). Enfin, Johnny lui déclara « que je t’aime » et inspiré dédia à sa belle les paroles du « Chant du Feu » rédigées transi sur un carnet toujours en poche… À Paris, il fallait un titre fort et rythmé pour l’ouverture du spectacle : quelques glissements sémantiques et romantiques transformèrent le Chant du Feu en Allumer le Feu. Mais c’est au Champ du Feu alsacien que se déroulèrent les répétitions, Johnny arrivant à bord d’un hélicoptère piloté par Michel Drucker, glissant sur scène le long d’un filin d’argent et moulé dans une combinaison en Nomex et en Kevlar, dans un déluge de lumière, de feux d’artifice et de fumée rouge d’enfer, le chanteur posait le pied au sol, s’enflammait mais ne brûlait pas. Revenir à l’état sauvage, sortir le loup de sa cage, viril est le barbecue, au grill le Loup-Garou. La choriste, l’Alsacienne Héphaïstos Rathsamhausen, de blanc vêtue, se jetait éperdue dans le mur de feu… De noblesse de souche, elle avait recruté les 113 danseurs et figurants parmi ces amis chevaliers du Ban de la Roche, du Hohwald et de Saint-Nabor. Le show pyrotechnique fut un triomphe. « Allumer le Feu » est un tube parmi les 20 qui ont généré le plus de droits en France, selon la Sacem. Johnny, généreux, offrit à chacun des figurants du Champ du feu une somme coquette, « de quoi s’acheter une voiture neuve », se souvient-on. Aujourd’hui, à 1098 mètres de hauteur, au pied de la vieille tour du Club vosgien, il y a une plaque souvenir, « Johnny brûle pour toi », qui rappelle l’aventure. Et depuis, dans les EHPAD de Molsheim et d’Obernai, quand on part au Champ du Feu en excursion, on chante dans l’autobus, « Allons donc les vieux, allumer le Champ du Feu ».

Ambroise Perrin

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES