10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilCHRONIQUESAmbroise PerrinLes petits pains au chocolat de la boulangère d’Obernai

Les petits pains au chocolat de la boulangère d’Obernai

C’était en 1969, avant le 1er avril et sa crise cardiaque (pas une blague !) que Joe Dassin est venu donner un concert au Hall Rhénus, le hall 16 du Wacken à Strasbourg. Il arrivait en voiture, une grosse Mercedes blanche comme ses costumes, et c’est Pierre Delanoë qui conduisait, il n’y avait pas encore d’autoroute, ils passaient donc par les petites villes. Avant d’arriver, ils s’arrêtent à Obernai, suivent la route d’Ottrott et la rue du marché pour se dégourdir les jambes. Il y a comme une odeur de croissant chaud, cela vient de la Pâtisserie Gross, en face. Joe entre dans le magasin, essuie ses lunettes de myope, et demande « c’est quoi ? ». « Des petits pains au chocolat », répond la boulangère en souriant. Pierre entre aussi, qu’elle était belle, les clients ne voyaient qu’elle, la boulangère ! Joe Dassin achète son petit pain au chocolat et se dit qu’elle est bien mélancolique la boulangère dans sa boutique.

Ils reprennent la route, Pierre Delanoë a en tête « Luglio », une chanson de Riccardo Del Turco qui est n°1 au Hit Parade italien. Il pense à la boulangère qui souriait à Joe et lui qui ne la regardait pas, avec son petit pain au chocolat. Il griffonne dans son carnet, trouve quelques rimes comme bonheur et cœur, et pense à l’ambiance chaude des galettes et des baguettes dans la boulangerie en fête, et voilà, une chanson !

Joe Dassin avait déjà enregistré « Les Champs Élysées », il lui fallait une face B pour ce 45 tours, pourquoi pas les petits pains au chocolat d’Obernai ? Au Wacken il chante Marie-Jeanne, l’Ode de Billie Jo de Bobbie Gentry puis Siffler sur la colline, son gros succès en mai 68 ! Le public le siffle, lui, Joe Dassin la vedette, dans la salle on se moque de sa mièvrerie, Jimi Hendrix avait joué là, quelques semaines auparavant, alors ! Le dieu de la guitare ! Joe se dit, je vais vous faire une blague, une gentille petite histoire à l’eau de rose, ce ne sera pas Purple Haze is in my brain, et il improvise « Les petits pains au chocolat » devant les alsaciens insolents. Aye, aye, aye répondent les filles au premier rang, et tout le monde se marre quand il raconte que la boulangère d’Obernai était croustillante, autant que ses croissants ! Le 45 tours se vendra à 450 000 exemplaires, et lorsque Joe Dassin est repassé à Obernai, il y avait un monsieur qui servait dans la boulangerie, qui lui dira que c’est Marcel le fils d’Eugène qui avait eu l’idée de faire, en 1946, des petits pains au chocolat, que la pâtisserie avait été fondée en 1873 par Simon, et qu’il ne se souvenait pas d’une vendeuse mélancolique dans sa boutique et qui était si belle que les clients ne voyaient qu’elle.

Ambroise Perrin

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES