jeudi 25 avril 2024
AccueilÀ la uneHeiligenberg - Maxime Delèvacque, l’espoir à l’épée d’argent

Heiligenberg – Maxime Delèvacque, l’espoir à l’épée d’argent

À 17 ans, Maxime Delèvacque, originaire de Heiligenberg, est un espoir de l’épée française. Sélectionné en tant que premier remplaçant aux Championnats d’Europe U17 à Naples fin février, ses performances ne présagent que du bon pour la suite.

Tout a commencé alors qu’il n’avait que 4 ans : « Il adorait regarder Zorro et avait toujours un bâton en main », se souvient Leslie, sa maman. « Il était très énergique, alors pour le canaliser, nous avons choisi Strasbourg Escrime. C’était le seul club du coin qui proposait des séances à des enfants de son âge. Il s’est vite découvert une passion, alors que personne ne pratiquait l’escrime dans la famille », ajoute-t-elle.

Après deux années à Strasbourg, à son entrée au CP, les parents de Maxime décident de l’inscrire au CE2M (Cercle Escrime Mutzig Molsheim), un club plus proche du domicile familial. Encadré par Stéphane Huerto, un grand champion alsacien, il apprend les bases. En 2019, après avoir participé à un stage, Maxime se rapproche d’un entraîneur, Mathieu Sissler, reconnu pour son approche professionnelle.

L’essai est concluant et le coach se propose d’accompagner le jeune espoir dans son projet sportif. Maxime le rejoint à Passavant-la-Rochère en Haute-Saône, où Mathieu Sissler a créé sa propre structure dédiée au haut-niveau cadets et juniors. Dès lors, l’Alsacien participe à des circuits nationaux et européens et les résultats sont au rendez-vous. En juin 2022, il remporte le titre de champion de France en M17 N2 (la 2e division de sa catégorie qui regroupe les moins de 17 ans, du 32e au 147e meilleur français), alors qu’il n’est que M15 deuxième année.

Mathieu Sissler, le coach, et Maxime Delèvacque après une 2ème place en finale à Chaumont. / ©Dr

Un avenir à construire

Le jeune sportif ne s’en contente pas, il ne lâche rien et continue de participer à des épreuves du circuit national. Lors de ces compétitions, des points sont accordés, plus l’escrimeur est haut dans le classement national, plus ses chances d’être sélectionné pour les épreuves européennes sont élevées. Fin janvier, Maxime participe à la dernière étape française sélective pour les Championnats d’Europe cadets. Deux journées de compétitions impressionnantes qui se soldent par une remontée de la 7e à la 4e place au classement national. La Fédération Française d’Escrime le sélectionne alors comme premier remplaçant aux championnats d’Europe de Naples. Quinze jours après, Maxime confirme son statut d’athlète en finissant 7e sur le circuit européen de Cracovie, en ayant le meilleur résultat de la sélection française. Il termine sa saison par deux étapes nationales de sa catégorie en mars et en mai, et rejoindra bientôt la catégorie au-dessus, les M20, avec l’ambition de toucher les sommets, en s’appuyant sur un fort soutien familial, un entraîneur engagé et un préparateur mental reconnu chez les escrimeurs, Philippe Pautrat.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES