10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilÀ la uneErstein - Le Musée Würth abrite des crèches du monde entier

Erstein – Le Musée Würth abrite des crèches du monde entier

Jusqu’au 7 janvier, le Musée Würth d’Erstein propose une exposition parallèle intitulée « L’âne et le bœuf… du Pacifique au pôle Nord, en passant par l’Amérique et l’Afrique », qui a la particularité de rassembler une sélection d’une trentaine de crèches de Noël originaires du monde entier.

Les pièces sont issues du couple de collectionneurs Edwin et Wilma Buchholz. Leur collection intitulée Ulfert-Buchholz, du nom de leur fils décédé prématurément, a été acquise par le Musée Würth en 2002. Elle compte 700 crèches provenant de plus de 130 pays des cinq continents. Il aura fallu pas moins de cinq décennies pour tout rassembler.

Les crèches font partie intégrante de la fête chrétienne de Noël, et pas uniquement en Europe, mais aussi dans le monde entier. Sur ces pièces, une grande variété de techniques et de matériaux improbables s’est ainsi révélée :

Certains utilisent de l’argile, des bois exotiques, des feuilles d’écorce, des coquillages et même des dents de baleine d’Alaska. C’est très coloré, très particulier, explique Marie-France Bertrand, directrice du Musée Würth. Nous avons fait exprès de placer une crèche de Bavière, qui ressemble beaucoup aux nôtres, en contrepoint de toutes les autres, qui dénaturent beaucoup. Les visiteurs peuvent se rendre compte du contraste.

La fuite en Egypte, originaire de Pologne,
fabriqué en bois. / ©Musée Würth

Une première plébiscitée

Jusqu’au 7 janvier, 29 crèches seront exposées à l’étage du Musée Würth : « C’est la première fois que nous en exposons autant. C’est la meilleure période pour le faire ». Depuis son lancement, l’exposition attire : « Elle plaît beaucoup, peu importe l’âge. Nous accueillons aussi bien des familles que des personnes âgées. Les gens paraissent fascinés en déambulant ». Si le musée est fermé le lundi, la présentation des crèches reste accessible du mardi au samedi de 10h à 17h et le dimanche de 10h à 18h. En parallèle, deux grosses expositions se terminent d’ici le mois de janvier au Musée Würth. D’un côté, il y a Radical, qui dévoile un ensemble d’œuvres de l’abstraction géométrique de la seconde moitié du XXe siècle : « Cet art abstrait est un des piliers de la Collection Würth »,
précise Marie-France. De l’autre côté, c’est l’artiste allemand Lore Bert et ses formes géométriques aux motifs ornementaux, inspirés de l’architecture, de la nature ou de la science, qui sont mis à l’honneur : « L’année prochaine, une exposition sur le sport et les loisirs fera son apparition », conclut Marie-France Bertrand.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES