vendredi 21 juin 2024
AccueilÀ la uneMolsheim - J’ai testé pour vous, le lancer de haches !

Molsheim – J’ai testé pour vous, le lancer de haches !

Un nouveau repère a ouvert au 5 rue du Lièvre : La Taverne d’Idavoll. J’ai décidé d’aller découvrir ce bar insolite qui propose, entre deux levées de coude, de devenir un expert du lancer de lames, le tout dans une ambiance viking.

De l’extérieur, rien ne laisse imaginer que je vais visiter les entrailles d’un drakkar en entrant dans la taverne d’Idavoll et pourtant, à peine la porte passée, je suis transportée dans un autre monde…

© Lisa Wagner

C’est sur fond de musique épique que j’avance jusqu’à un grand trône, décoré de peaux de bêtes. Plus loin, les murs du hangar ont été couverts de longues planches de bois et de boucliers éclairés par des torches. Vais-je rencontrer le beau Ragnar Lothbrok tout juste sorti de la série télévisée canado-irlandaise Viking créée par Michael Hirst ? Pas loin ! Leurs noms sonnent moins nordiques, mais Laura Schnepp et Raphaël Rick, les propriétaires, apparaissent face à moi tous deux habillés en tenue d’époque. Peinture noire sur les yeux et armes à la ceinture, ce n’est assurément pas le moment de les contrarier !

Viser dans le mille

Ils ont découvert le jet de haches il y a quatre ans environ, une discipline tout à fait sérieuse : « il y a même des tournois », glisse Raphaël qui extirpe une série de haches du bar afin que je sélectionne celle que j’utiliserai. J’ai droit au topo sécurité : « les haches ne sortent pas des pistes, on ne se balade pas avec dans l’établissement, on ne la donne pas au suivant, on la pose, on n’en profite pas pour régler ses comptes, seul le tavernier a le droit de la lancer quand il est contrarié », explique le viking réincarné.

© Lisa Wagner

Le moment tant attendu est enfin arrivé, je vais pouvoir me défouler, mais je l’avoue, j’ai un petit peu peur, avec mes bras de moustique, je pense que j’ai plus de chances de planter la lame dans mon pied que dans la cible. Laura me rassure, pas besoin d’être un marmule pour la mettre dans le mille. Je me positionne, pied gauche en avant, hache derrière la tête, une grande inspiration, je vérifie qu’il n’y ait pas trop de témoins en cas de pépin et « hop », je tire !

Mon arme s’enfonce à la perfection dans le cercle de bois : aurai-je autant de succès pour les prochains lancers ? Je ne le vous dirai pas, à vous d’essayer !

Le chiffre : 9

Le nombre de pistes à la Taverne d’Idavoll qui peuvent accueillir des groupes de 4 à 5 personnes maximum par piste.

Lucie d’Agosto Dalibot

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES