10.3 C
Obernai
10.1 C
Molsheim
10.9 C
Erstein
dimanche 25 février 2024
AccueilLES ACTUSAutour d’ErsteinBenfeld - Corinne Frech, une artiste tout simplement

Benfeld – Corinne Frech, une artiste tout simplement

Originaire de Benfeld, Corinne Frech manie le schlager et la volksmusik à la perfection. Rencontre avec une artiste polyvalente.

La scène, Corinne Frech la connaît sous toutes ses coutures. En parallèle de sa carrière de chanteuse, l’Alsacienne aux cheveux blancs colorés est aussi animatrice radio, présentatrice de spectacles, notamment au Royal Palace, DJ résidente dans une boîte en Allemagne… un curriculum qui n’a pas toujours été de tout repos.

« Quand mes parents ont appris que je voulais me lancer comme artiste c’était la guerre à la maison, ils avaient… je ne sais pas si c’est de la honte… mais beaucoup de préjugés sur ce métier de bohémien. Pourtant à 6 ans je chantais déjà avec ma brosse devant le miroir. Dans ma tête il n’y avait pas d’alternative, ma vie c’est le micro, je ne sais rien faire d’autre ! ». Ses premiers pas dans la musique sont difficiles « il y a des jours où je n’avais même pas de quoi me payer un sandwich, il fallait vraiment que je joue des coudes parce qu’en plus je n’avais que des hommes face à moi et ça… ça n’a pas changé ! Ils remportaient les jobs à ma place parce « qu’ils savent mieux faire », après on se demande pourquoi on devient féministe ! ».

Un métier passion

Corinne ne se laisse pas faire, pour joindre les deux bouts, elle travaille dans différentes radios et médias locaux en parallèle. Au micro, elle reçoit les plus grands en live, sa « plus grosse bête » ? Charles Aznavour, mais aussi Lavillier, toutes les stars 80 et bien d’autres. Elle chante en duo avec la défunt Tony Marshall en 1976 et parvient finalement à trouver l’équilibre, « sans prendre le melon, je n’ai pas besoin de m’inventer une belle baraque ou un château en Espagne, je suis une passionnée de la vie, par ce que je fais et j’ai tout ce qu’il faut pour être heureuse ! ».

S’arrêter un jour ? Peut-être, mais pas pour le moment, son agenda de… 2025 est déjà bien rempli! « Les spectacles, c’est physique à préparer, je fais tout moi-même, à l’ancienne, je lèverai le pied quand je serai trop fatiguée et fripée ! Je pourrai toujours me réinventer après ! ».

Pour la petite histoire 

À l’école, quand la maîtresse du petit fils de Corinne lui a demandé ce que faisaient ses parents, il a éludé la question, mais n’a pas manqué de dire que sa mamie était chanteuse et qu’un jour, lui aussi le serait !

Lucie d’Agosto Dalibot

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES