7.5 C
Obernai
7.5 C
Molsheim
8.2 C
Erstein
lundi 26 février 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceAlsace - Sprochrenner : un appel à projets pour relayer la culture...

Alsace – Sprochrenner : un appel à projets pour relayer la culture rhénane

La première édition de Sprochrenner, la course-relais du sud au nord de l’Alsace, a permis de récolter 11 000€ qui seront partagés entre les vainqueurs de l’appel à projets en faveur de l’alsacien. Le président de l’association, Patrick Puppinck, fait le point.

Maxi Flash : Quel est l’objectif de Sprochrenner, l’association ?
Patrick Puppinck : Depuis des décennies, on assiste en Alsace à des discours politiques sur la définition de l’alsacien. Or l’identité se caractérise par trois pôles : un territoire, une langue et une histoire. Le territoire est revendiqué en ce moment en Alsace, l’histoire a été terrible et mouvementée, et la langue est blessée par les deux premières, elle ne réussit pas à s’en remettre. La première chose à faire est donc de réconcilier les gens avec leur histoire et leur territoire, ce que ne font pas les politiques.

La course porte pleinement ces symboles, le public était-il au rendez-vous en juin 2022 ?
On était content de cet aspect ferveur populaire en dehors de toute connotation politique, les gens se sont dit, on ne nous a pas assourdis avec la définition de la langue, on respire la joie d’être alsacien. Une dizaine d’associations ont conduit le convoi sur 20 à 35 km, et la Croix Blanche nous a suivis tout du long. Il y a eu énormément de coureurs parce que c’était gratuit, et on a vendu les kilomètres : chaque porteur payait 100€, on a donc recueilli 17000€, essentiellement des municipalités et des entreprises. 25% de cette somme est statutairement accordée aux écoles bilingues ABCM, et trois lauréats parmi les candidats de l’appel à projets seront désignés pour partager les 11000€ restants.

Les entreprises restent votre cœur de cible pour le prochain Sprochrenner en 2024 ?
Elles sont très sensibles à la question identitaire, et attachées à leur territoire. On garde le contact avec les municipalités, mais on se recentre sur les entreprises en tant que lieu de vie des Alsaciens. Ce qui m’importe, c’est qu’il y ait une adhésion du chef d’entreprise à la culture alsacienne et qu’il entraîne avec lui une adhésion de ses employés.
Dossiers de candidature à télécharger sur :
www.sprochrenner.alsace

Solann Battin

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES