4.8 C
Obernai
4.8 C
Molsheim
5.1 C
Erstein
lundi 28 novembre 2022
AccueilSPORTSFootballFootball - L’Association Still-Mutzig, l’histoire d’un mariage forcé

Football – L’Association Still-Mutzig, l’histoire d’un mariage forcé

Depuis le début de la saison, l’AS Mutzig et le FC Still 1930 ont fusionné pour donner vie à l’Association Still-Mutzig. L’équipe fanion évolue en Régional 1. Denis Hildenbrand, qui a évolué dans les deux clubs, a pris la présidence de la nouvelle entité.

Maxi Flash : Comment s’est faite la fusion ?

Denis Hildenbrand : L’entente était déjà effective pour nos jeunes de Still et Mutzig. Il fallait passer le cap pour les seniors. Avec Chantal Bayard, l’ancienne présidente du club de Mutzig et l’actuelle présidente déléguée de l’entente, nous avons longuement discuté. Nous avions tous deux des besoins dans nos clubs respectifs. C’était un mariage forcé souhaité par la Fédération française de Football. Nous l’avons fait et nous sommes critiqués de l’avoir fait. Pour les deux communes, les clubs n’existent plus. Les gens ne comprennent pas.

Quels sont les objectifs du club ?

Le plus gros problème, ce sont les infrastructures. Elles n’ont pas suivi avec les années. Les communes n’ont pas le budget. Avec le Covid, cet ensemble a stagné. Nous avons une dérogation de trois ans sur le terrain de Still pour mettre le stade Robert Leissner de Mutzig aux normes. Nous souhaitons qu’il retrouve toute sa splendeur d’antan, comme il y a quarante ans avec Wenger et Gemmrich. À Still, tout est aux normes, sauf la taille du terrain. L’objectif est que les gens restent après le match pour faire vivre le club, ce qui existe à Still, mais pas à Mutzig. À terme, une fois que la mise à niveau sera terminée, les rencontres des différentes équipes du club se disputeront sur les deux terrains.

Et sportivement ?

Sportivement, nous avons tout mis en place pour nos 380 licenciés. Chez les jeunes, tout roule. Il y a presque trois équipes par catégorie d’âge. Chez les seniors, l’équipe fanion est en R1, la deux en R3 et la trois en D2. L’objectif est que la première se maintienne et que la seconde monte. Dans cette configuration, d’anciens joueurs de R1 peuvent plus facilement venir en aide à la deux. D’ailleurs, cette équipe est première de sa poule, contrairement à l’équipe fanion qui connaît un début de saison un peu plus compliqué (9e, sept points).

Pour renforcer son effectif, le club a enregistré quelques recrues. Ici, Théo Stouvenel au centre, avec Denis Hildenbrand à gauche. / ©Dr
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

LES PLUS POPULAIRES

X